Le bouclier tarifaire sera prolongé en 2023

Lors d’une conférence sur la situation énergétique le 14 Septembre 2022, la première ministre Elisabeth Borne a annoncé la prolongation du bouclier tarifaire jusqu’en 2023 en limitant la hausse des tarifs à 15% à tous les contrats de gaz et d’électricité. Le seuil est supérieur à celui de 2022, qui était de 4%, mais cette fois-ci les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes sont concernés aussi.

Alors que la France continue à faire face à la crise énergétique, le bouclier tarifaire a pour but de limiter les fortes augmentations sur les prix du gaz et de l’électricité pour préserver les ménages les plus modestes cet hiver.

En absence de bouclier tarifaire:

Dans le cadre de cette prolongation, l’écart ne sera pas reporté sur les factures des consommateurs en 2024, mais il sera pris en charge par l’État. En supplément, l’état a mis en place une aide allant jusqu’à 200 € pour les personnes qui utilisent un chauffage au fioul. Le versement est prévu pour novembre et selon les revenus des foyers.

En outre, la France se donne pour objectif d’atteindre 40% d’énergie renouvelable comme source d’énergie consommée d’ici 2030. Les énergies renouvelables sont inépuisables et écologiques quand les installations de production d’énergie sont rentabilisées. Une pompe à chaleur consomme très peu d’énergie avec une économie sur les factures d’électricité allant jusqu’à 65% et un retour sur investissement qui se ressent au bout de 7 ans. Le coût de son installation peut être en partie amorti à l’aide des aides financières proposées par l’État.